1ère navigation de déconfinés

Classé dans : Navigations, Petites Antilles | 0

Lundi 11 mai: DECONFINEMENT… mais toujours pas d’autorisation de naviguer.
Après quelques échanges de mails avec le Cross AG St Martin et Martinique, nous avons enfin l’autorisation de rallier la Martinique pour raison impérieuse. De plus, le cross AG Martinique nous impose d’avoir une place ou corps-mort attitrée pour valider l’autorisation… chose résolue, par la gentillesse d’un ami qui nous prête son corps-mort  à Anse à l’Âne!
Il ne nous reste plus qu’à profiter pleinement de notre navigation pendant cette « semi-liberté »… car à l’arrivée en Martinique, nous devons faire une quatorzaine.

Jersey – DŽépart de St Martin

Un au-revoir aux amis: Lionel sur Jersey a déjà rejoint Marie_galante il y a quelques jours. Quant à Malou et Dominique, ils profitent du déconfinement pour se lancer dans un nouveau projet de construction, une annexe dont les plans ont été mûrement réfléchis par Domi. Une nouvelle aventure commence pour eux! A suivre sur leur site: Construction d’une annexe catamaran.

Avant de partir, nous faisons quelques courses à Marigot, le plein pour tenir pendant notre quatorzaine et un petit tour chez le Ship, comme d’hab!
Au mouillage de Marigot, on commence à sentir une petite agitation, les bateaux se préparent soit pour remonter vers le Nord en vue de la transat retour, soit pour descendre vers le Sud en vue de la saison cyclonique, même si il y a encore un peu de temps… en fait tous les bateaux ont les quilles qui les démangent et les équipages des envies de navigations!

Mercredi 13 mai,  nous voilà partis…
Nous rejoindrons la Martinique avec 3 escales “pirates” (non autorisées, donc arrivée discrète le soir dans une crique , mouillage sans descente à terre bien sûr, et départ à l’aube) à Saint Kitts, Montserrat et Guadeloupe.
Youpi, nous allons bien profiter de cette petite navigation de quelques jours, avec des petits stops pour la nuit!
Une belle surprise nous attend dès nos premiers milles, des dauphins viennent sauter et jouer dans nos étraves… magique!

La navigation n’est pas confortable, vent de Sud-Est 15-20 noeuds avec une mer agitée… ça secoue, ça secoue… et on a le vent dans le pif! Dans d’ autres circonstances, nous aurions sûrement attendu un vent favorable mais nous ne regrettons pas d’être en mer malgré l’inconfort surtout que pour nous donner du baume au coeur, nous faisons une belle prise, une dorade coryphène, promesse de plusieurs bons repas! Une fois remontée à bord, elle recrache un minuscule diodon, encore vivant qui retrouve sa liberté! En voilà un bien chanceux, qui n’a toujours pas du vraiment comprendre ce qui lui arrivait!

Nous progressons doucement vers Saint Kitts au louvoyant et posons notre ancre à White House Bay au sud de Saint Kitts pour passer la nuit. Bizarre de s’arrêter dans des îles que nous ne connaissons pas et de repartir le lendemain sans les découvrir ni les visiter, un peu frustrant mais ce n’est que partie remise, nous nous reviendrons l’année prochaine!

Le lendemain, départ pour Montserrat à 40 milles. 
En mer, inhabituel, nous ne croisons pratiquement personne. Au loin, nous n’apercevrons que 2 bateaux qui remontent vers le nord.
Nous arrivons dans l’après-midi à Old Road Bay, une baie située juste sous le volcan de La Soufrière, juste à la limite nord de la zone interdite. Nous sommes seuls dans ce  superbe mouillage avec vue sur le volcan qui fume!  Quel dommage de ne pas pouvoir descendre à terre… à nouveau, nous nous promettons de revenir!

Vendredi 15 mai
Nous ne ferons que 50 milles, navigation pas très agréable, un SSE irrégulier, une mer agitée, du courant  nous faisant tirer des bords carrés… et pour terminer la journée en beauté, un grain à l’arrivée! Vive la nav! Finalement, ils auraient peut-être du nous laisser confiner! 🤣

Le long de la côte ouest de la Guadeloupe, c’est impressionnant les sargasses sont de retour et forment des étendues grandes comme un terrain de foot!
Mouillage à Rivière Sens, au sud de la côte ouest de la Guadeloupe… pas très beau mais bien abrité pour la nuit.

Samedi 16 mai, départ tôt le matin pour couvrir les 80 milles qui nous séparent de la Martinique en espérant que le vent soit plus Est.
Belle  traversée agréable jusqu’à La Dominique au bon plein.
Au nord de la Dominique, pétole et mer d’huile, on passe à la « risée moteurs ». Un groupe de dauphins viennent jouer dans les étraves…un festival!
C’est reparti à la voile au sud de la Dominique et faisons une superbe traversée entre La Dominique et La Martinique… un régal, le top! Les jours se suivent et ne se ressemblent pas et surtout nous sommes plus sud, le vent tourne plus Est, nous évitant de tirer des bords!

En arrivant sur Martinique, au niveau du Prêcheur, nous sommes accueillis par un beau groupe de dauphins! Quel beau cadeau de bienvenue!
Nous mouillons à Saint Pierre à Anse Latouche.

Lever de soleil sur Saint Pierre

Le lendemain, il ne nous reste plus qu’une toute petite étape jusqu’à Anse à l’Âne. Au large du Carbet, nous faisons une belle prise, un thazard ou wahoo… promesse d’un bon barbecue avec nos amis Mitch et Isa!
Nous prolongeons un peu le plaisir de naviguer avant la quatorzaine, en tirant des bords dans la Baie de Fort de France. Taoumé glisse bien sur cette mer plate, un régal!

Nous voilà, au mouillage à Anse à l’Âne, un peu de retour « chez nous », la Martinique reste un peu notre île fétiche. Nous allons retrouver avec plaisir nos amis à terre ou sur mer, dès que possible.
En attendant, nous apprécions le paysage de cette jolie plage, pleine de charme, avec ses palmiers et son pont…Covid oblige, elle est déserte et complètement silencieuse, cela fait bizarre, comme si le temps était en suspens!
Nous sommes ravitaillés par nos amis de Sea You, Mitch et Isa en fruits, légumes, petits plats et même pâtisseries! Le top!

Michel saisit l’opportunité de ne pas pouvoir descendre à terre pour réparer l’annexe que nous avons achetée d’occasion en février mais qui nécessitait quelques améliorations et réparations.

Progressivement le protocole s’assouplit et les plages sont à nouveau autorisées, un petit peu d’animation reprend sur la plage d’Anse à l’Âne… loin d’être bondée et encore un peu tristounette sans l’ouverture de ses bars et restaurants mais petit à petit, les choses s’améliorent.

Pour nous, lundi 27 mai, quatorzaine supprimée avec les îles du Nord, nous voilà libérés 2 jours avant! L’occasion de faire quelques courses, de se balader, d’aller cueillir des mangues pour faire de la confiture… et de faire une partie de boules avec Mitch et Isa suivie d’un bon repas chez eux! On apprécie encore plus chaque petit moment!


Nous avons eu beaucoup de chance pendant toute la quatorzaine, une météo super avec un vent de secteur Est avec une mer très calme… Anse à l’Âne peut parfois être un mouillage très rouleur avec la houle!!!

L’eau est claire et nous profitons de faire quelques plongées au départ du mouillage d’Anse à l’Âne, à l’îlet Ramier et au cours d’un week-end avec Sea You à l’Anse Chaudière. Une explosion de couleur avec ces belles éponges!

De notre côté, nous changeons nos projets et avançons notre retour en métropole, cette année. Je rentre mi-juin pour profiter de la famille. Michel, quant à lui, se rendra sur Grenade fin juin. Il aura une quatorzaine au mouillage prévu à cet effet à St Georges’s et rejoindra ensuite Grenada Marina pour sortir Taoumé à terre. Il en profitera pour faire quelques travaux avant de rejoindre la France… quand les vols seront ouverts.
L’arrivée des bateaux sur Grenada est vraiment très bien organisée avec une inscription sur Grenada Lima, des services pour les bateaux en quatorzaine et des informations claires et précises sur MAYAG (Marina and Yachting Association of Grenada). 

En attendant, nous profitons pleinement de ces derniers jours en Martinique pour retrouver nos amis avec plaisir à Anse Caritan, Isabelle et Michel de Thésée. Nous avons tant de choses à nous raconter! Chacun ayant vécu plus ou moins bien ce confinement!
Mais aussi Blandine et Olivier… cette année, pas de balade dans les Grenadines… mais une belle randonnée sur la côte ouest pour découvrir l’Anse Grosse Roche avec son joli cœur. Une bien belle journée entourée d’amis, Blandine, Olivier, Mitch et Isa!
Quel plaisir dès l’ouverture des plages du sud, de faire une balade jusqu’aux Salines et de se manger une assiette créole les pieds dans le sable… plaisir partagé avec tout le personnel du restaurant, ravi d’accueillir les premiers clients! Tous ces petits plaisirs et ces échanges ont encore plus de saveur après ce long confinement!