Anse à l’Âne et mouillages alentour

Classé dans : Carnet 2019, Escales, Martinique, Martinique | 6

Anse-â-l’Âne

Dimanche 29 avril 2018, nous quittons Grande Anse pour decouvrir Anse à l’Âne. nous en avions tellement entendu parler par nos amis, Isa et Mitch… leur petit coin fétiche de Martinique.

Nous nous y retrouverons en janvier 2019 pour notre plus grande joie à tous.  A ce moment-là, Mitch aura fait la transat et Sea You sera sagement au mouillage sur son corps mort! Arrivant de métropole en avion avec le petite tribu, Joël, Sitti, et les mousses, Mia et Malo, ils nous hébergeront en attendant que Michel remonte de Trinidad.

Nous passerons 2 jours superbes dans la jolie maison familiale surplombant l’anse, un petit paradis…quel plaisir, le matin, de se réveiller avec les petits colibris qui viennent déguster le jus de cannes!

Située à proximité de l’aéroport, c’est un endroit agréable pour embarquer… un joli premier contact avec la Martinique pour ceux qui arrivent! En effet, c’est une très jolie anse avec une belle plage  où on s’y sent bien et où il fait bon le soir venir boire un excellent jus de fruits local ou un Ti Punch, selon les envies, les pieds dans le sable en mangeant des accras, boudins ou autres spécialités créoles.

Le mouillage est parfois agité, voire inconfortable mais les fonds tiennent bien et nous avons laissé plusieurs fois Taoumé sans inquiétude pour partir visiter l’intérieur.

A noter qu’un haut-fond signalé à 0,7 m se trouve en plein « mitan », juste à l’entrée de Anse à l’âne, entre îlet des Ramiers et Pointe d’Alet, à peu près dans l’axe du quai des vedettes… bien regarder sa carte avant d’entrer et les fonds, belle couleur bleue le signalant!

Haut-Fonds à l’entrée de Anse à l’Âne

Comme dans bien des mouillages, aucun problème pour laisser l’annexe à un des 2 pontons, en évitant bien sûr l’emplacement de la navette. La précaution d’une ancre arrière évite que l’annexe s’abîme sous le ponton aux changements de marée. Pour les terriens, il est difficile d’imaginer comme notre petite annexe nous est précieuse… sans elle, nous ne pouvons regagner le bateau ou inversement aller à terre… alors même si cela nous est un peu pénible, nous l’attachons toujours avec chaîne et cadenas au cas oú on ne sait jamais, elle serait un peu volage et voudrait partir avec un autre bateau que Taoumé ?!

Au départ de Anse à l’Âne, une navette très pratique permet de rejoindre Fort de France ou Anse Mitan avec des horaires couvrant toute la journée.

Coin Pratique:

  • Sur la plage, Restaurants et bars:
    • Caz à glaces: ambiance très sympa pour un apéro ou un repas avec de très bonnes assiettes locales et bien sûr de très bonnes glaces
    • Restaurants Pignons: les deux côte à côte, très bonne cuisine créole et langoustes.
  • Derrière la plage:
    • Supermarché
    • Boulangerie: très bons pains et sandwich
    • Légumes et fruits (près de la boulangerie) : un peu chers mais de bonne qualité
    • Etal plats cuisinés: poulet boucané et gratins de légumes…

Anse Noire 

En partant de Anse à l’Âne, nous passons dans le joli passage entre l’îlot Ramier et la côte avec de très beaux fonds à 3 mètres et une eau bleue turquoise.

En passant, nous repérons la grotte aux chauve-souris, grotte tout en hauteur… Nous y viendrons en annexe ou en kayaks…et en journée, impossible de la rater, des bateaux de promenade viennent y faire un petit tour!

Nous mouillons à Anse Noire, petite anse sauvage, avec sa belle plage de sable noir, bordé de cocotiers, avec en arrière-plan une végétation luxuriante…surprenante car c’est la seule plage noire du sud et donc d’origine volcanique. Une image de carte postale!

Des fonds et des tombants superbes nous réservent de belles plongées. Ils suffit de mettre le masque pour apercevoir des tortues qui viennent brouter les herbiers. En vidéo: Plongée en Martinique 2018

Mais c’est aussi l’occasion de tester le lacet à langoustes (vidéo Pêche Langoustes au lasso) et d’en pêcher une pour notre petite-fille, Mia… qui nous en a laissé un tout petit bout chacun! En fait, Michel et Joël en ont rejetées plusieurs pensant qu’elles n’étaient pas à la maille mais, erreur de débutants, nous ne savions pas que cette espèce est naturellement petite! On s’est bien régalés et les garçons se sont bien amusés.

En fin d’après-midi, des pêcheurs nous demandent de changer de crique, ils vont caler des filets au petit matin. Nous passons la nuit à Anse Dufour , juste après le cap et découvrons une jolie anse mais surprise au sable blanc… juste de l’autre côté! Le lendemain, rebelote, cette fois les pêcheurs calent les filets dans anse Dufour et nous retournons à Anse Noire… mais vu la distance, ce n’est pas gênant du tout.

En fin d’après-midi, petite balade à terre avec une superbe vue du haut du cap sur les deux anses et l’occasion  aussi de voir plein de « pélipicans », comme dirait Mia qui pêchent dans la journée et viennent se poser le soir! sur les rochers!

Un vrai plaisir de longer la côte en kayaks jusqu’à la grotte aux chauve-souris oú elles sont agglutinées au plafond et dans les failles…petits cris aigus et odeur bien caractéristiques!

Anse Noire, une de nos anses préférées en Martinique! Juste un tout petit bémol, surtout le week-end quand la crique est encombrée, il faut être vigilants, les bateaux tournent dans tous les sens selon les rafales et les courants… on peut très facilement se retrouver tête à queue. Mais souvent le soir, l’anse retrouve sa tranquillité!

Anse Dufour

Petite voisine au sud de l’anse Noire, mais tout en contraste avec sa plage de sable blanc… curiosité géologique ces deux anses, d’un côté du cap, l’une de sable noir et l’autre de sable blanc! Toutes les deux sont pleine de charme même si l’anse Dufour est un peu moins sauvage mais avec une vie liée à la pêche…derrière la plage des petites cabanes de pêcheurs et les gommiers sur corps morts ou posés sur la plage sur des rondins semblent toujours prêts à prendre la mer pour pêcher à la senne.

 Anse Mitan

 Mi-mai 2018, de retour de Saint Pierre, nous pensions mouiller à Anse à l’Âne mais une houle secoue le mouillage le rendant très très inconfortable. Nous partons pour l’anse Mitan, juste au nord de anse à l’Âne et mouillons près de l’ancien ponton détruit par un cyclone. L’anse est bien abritée… une bonne nuit calme, en perspective!

A terre, l’anse est plus touristique que sa voisine avec ses hôtels et centre de vacances et de nombreux bateaux occupent l’anse.

Nous avons fait une belle plongée sur la Caye Mitan ou Caye des Couillons (selon les cartes, nom sans doute dû à quelques échouages!), signalée par une balise ouest.

La navette maritime permet comme à Anse à l’Âne de rejoindre facilement Fort de France.

6 Responses

  1. Goulebenèze

    Bonjour,

    C’est avec gourmandise que nous suivons vos découvertes.
    Nous sommes aux Açores dans la marina de l’ile Santa Maria où nous laissons passer
    une dépression.
    Merci pour vos nouvelles et bonne navigation

    Amitié JJ & Ch

  2. MOTTET RUIZ

    coucou,
    belles photos, magnifiques coins, ….un petit plaisir des yeux en attendant aussi de pouvoir y aller (?)
    Bises à toute la troupe.
    Laurence et daniel

  3. Basset

    Bonjour à tous les deux,
    Merci merci de nous faire partager vos splendides photos ! de nous faire rêver et nous donner envie de vous rejoindre dès que possible ! On vous embrasse. Amicalement,
    Corinne et Jean-Louis

    • catataoume

      Bonjour Corinne et Jean-Louis, merci pour votre petit message et on espère naviguer avec vous dans ce petit paradis antillais, un beau terrain de jeu avec de belles navigations, des mouillages et plongées superbes. Bises. Les Michels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.