Fort de France

Classé dans : Carnet 2019, Escales, Martinique | 0

Belle arrivée sur Fort de France avec vue sur le fort, la Savane et la cathédrale dont la flèche s’élève fièrement dans le ciel. On pose l’ancre, au pied du fort… juste l’annexe à déposer au quai, devant la Savane et nous sommes en plein Centre Ville.

Le mouillage est proche du départ des navettes qui desservent Anse à l’Âne, Anse Mitan etc… pouvant rendre à leur passage le mouillage un peu agité … mais quel plaisir d’être juste à deux pas du centre de Fort de France!

Nous aimons beaucoup nous balader au hasard dans les rues de Fort de France, en découvrant des maisons qui ont un cachet particulier, certaines en lambris, bringuebalantes mais qui ont traversé le temps et sont porteuses de tant d’histoires! Imprégnés du Fort de France des histoires de Raphaël Confiant, avec ses personnages hauts en couleur, nous nous laissons porter d’une rue à l’autre et prenons plaisir à écouter les derniers crieurs héler les passants en vantant leurs marchandises… nous nous retrouvons transportés au début du siècle, Rue des Syriens, où avec un peu d’imagination, on entend « Bec-en-Or” rivaliser avec les autres crieurs pour rameuter les passants! Nous prenons toujours plaisir à faire un tour au Grand Marché; bien que touristique, il a gardé son cachet et il est bien agréable d’acheter quelques accras ou de manger des plats traditionnels, à l’étage, chez Geneviève … accueil assuré, très bons plats toujours servis avec quelques explications sur les légumes locaux etc… Nous avons bien de la chance de pouvoir flâner sans but précis et nous arrêter quand bon nous chante… parfois tout simplement pour écouter, sur une place, un concert improvisé. 

Sans oublier de découvrir le Fort de France du Carnaval, manifestation populaire par essence, où les “vidés” (défilés) se succèdent, dans des rythmes endiablés et au son des percussions, du samedi jusqu’au mercredi des Cendres. Chaque jour, la Savane et les rues environnantes sont envahies, avec une ambiance qui monte en force chaque jour un peu plus… jusqu’au dernier jour où Vaval, le roi du Carnaval sera brûlé. Mais d’ici là, à chaque jour, son thème: samedi, défilé des reines et sortie de Vaval; dimanche, défilé traditionnel; lundi, Grande Parade du Sud où nous avons délaissé Fort de France pour les Anses-d-Arlet; mardi, les impressionnants défilés des Diables Rouges avec toute la population habillée en rouge et enfin mercredi des Cendres, tout le monde est habillé en blanc et noir où, dans la liesse générale, Vaval est brûlé à la nuit tombée.

Coin Pratique:

  •  Avitaillement:
    • Supermarchés au Centre Ville
    • Légumes, fruits: Grand Marché est assez cher car touristique. Autre marché aux légumes local (à des prix plus abordables), terrain vague après le marché aux poissons – Restos dans le marché
    • Marché viandes près du marché légumes
    • Marché aux poissons
  • Shipchandler (en face supermarché), possibilité de faire la clearance (gratuit)
  • Laverie rue après le Ship – TLJ 6h45 – 22h00
  • Nombreuses librairies… un plaisir et l’occasion de découvrir la littérature antillaise
  • Possibilité eau et gas-oil (baie des tourelles): pas évident pour manoeuvrer et pas très sympa… mais pratique en cas de besoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.